Accueil » Folklore > Les Marches en bref > La musique
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS

La musique

La musique

La compagnie ne se met jamais en route sans une batterie, composée de 1 ou 2 fifres (petite flûte aigüe en bois ou en métal) et de plusieurs tambours, jusqu’à 15 pour les plus longues compagnies. L’officier qui emmène la batterie, le tambour-major, donne la cadence grâce à sa canne et indique lequel des « pas » adopter grâce à des mouvements particuliers : le « pas ordinaire », le plus lent, pour les moments solennels ; le « pas accéléré », le plus fréquent ; et enfin les plus rapides, les « pas de route » et « pas de charge ».

Parfois la batterie est accompagnée d’une harmonie ou fanfare, dans ce cas le chef de musique et le tambour-major s’entendent pour se passer le relais, leur répertoire est varié.

Bon à savoir :
L’apprentissage du fifre et du tambour se transmettent de manière orale, du professeur expérimenté et reconnu, à l’élève désireux d’apprendre la technique et les airs ; il n’existe pas ou peu de partitions. De ce fait, le répertoire est en constante évolution même si certains évènements sont indissociables de certains airs, comme la Marche des Turcs à Laneffe ; quelques mélodies portent même le nom d’un village comme « Hymiée » ou « Gerpinnes ».

MP3 - 317 ko
Pas ordinaire
MP3 - 332.1 ko
Trois ras du Cage (pas accéléré)
MP3 - 796.1 ko
Marche des Turcs
MP3 - 1.1 Mo
Sambre et Meuse