Accueil » A propos de nous > Le GAL > Période 2015-2020 > Ressources > Axe 3 : Alimentation locale et entrepreneuriat local
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Axe 3 : Alimentation locale et entrepreneuriat local

Axe 3 : Alimentation locale et entrepreneuriat local

En 2020, le territoire fédèrera les acteurs pour offrir à tous ses citoyens une alimentation locale de qualité générant emplois et cohésion sociale tout en exploitant sa proximité des pôles urbains voisins.

Propositions d’actions et de projets à mener sur le territoire :

3.1. Manger sain et local : sensibilisation :
Sensibiliser un large public du territoire aux questions alimentaires en visant en priorité les jeunes via les écoles du territoire, les publics fragilisés, les enseignants et parents par un ambitieux programme de sensibilisation à l’alimentation locale. Fédérer les initiatives existantes (Distribution de fruits, jardin partagé présents sur territoire, bar à soupe, APAQ-W, …) et soutenir l’organisation d’activités complémentaires telles que des formations de « passeurs de goûts », des ateliers du goût dans les écoles, découverte des fruits et légumes de saisons, visites de producteurs, concours inter-écoles, …

3.2. Produits locaux & collectivités :
Améliorer la qualité des repas dans les écoles du territoire en y intégrant progressivement des produits issus du territoire (fruits et légumes, produits laitiers, jus…). Adaptation des menus en fonction des possibilités d’approvisionnement local, développement des capacités de production de repas « locaux », accompagnement des écoles, mise en place de solutions logistiques (livraison, approvisionnement, …).

3.3. Jeunes maraîchers ou transformation de produits locaux :
Encourager la production locale en soutenant les jeunes en phase de lancement d’activités ou les projets locaux de type insertion sociale en lien avec la filière de l’alimentation (productions maraichères, transformation de produits locaux, commercialisation, logistique...) : mise à disposition de parcelles publiques, de petites infrastructures (Ateliers ruraux , …), services d’encadrement (Diversiferm, BEP, …) , petites formations, financement d’études de faisabilité, identification de débouchés locales ou dans les pôles voisins (Charleroi, Namur, Eau d’Heure, ...).

3.4. Consommons local : Fidélisation et promotion des points de vente :
Encourager les consommateurs à acheter plus local par la mise en place d’un dispositif fédérant les différents points de vente et distribution existants y compris les marchés hebdomadaires (Ex Carte de fidélité ou concours orientés sur les produits locaux, mise en avant des bon « clients » (clients du mois…)). Etude de faisabilité, mobilisation des points de vente, mise en place, suivi des évolutions des ventes à l’échelle du territoire.

3.5. Produits locaux et évènements :
Stimuler la vente de produits locaux lors des évènements du territoire en mettant à disposition (d’associations ou de privés) une petite infrastructure mobile permettant de cuisiner et vendre des plats préparés à base de produits locaux comme alternative au hot-dog ou frit-kot : bar à soupe, assiette du Marcheurs,…. Identification des évènements pertinents, liste de produits et fournisseurs, idées de recettes, liste de « passeurs de goût »…

Partenaires potentiels :
Ecoles et pouvoirs organisateurs, Communes, producteurs locaux et HORECA, Les Ateliers de Pontaury, La Grelinette, opérateurs de formation, acteurs des circuits-courts en Wallonie (APAQ-W, Diversiferm, ...), associations locales, groupement de consom’acteurs, ....

A ne pas manquer