Accueil » Projets > Projet Rivières > Campagne de gestion de la Balsamine de l’Himalaya
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Campagne de gestion de la Balsamine de l'Himalaya
A l'agenda:

Campagne de gestion de la Balsamine de l’Himalaya

Le 15-05-2017

Malgré sa beauté, la Balsamine de l’Himalaya n’est pas forcément appréciée de tous. Surtout pas des agents de l’ASBL Contrat de rivière Haute-Meuse. Depuis 2011, ils œuvrent à la dissémination de cette plante qui a littéralement envahi les cours de l’eau de la Haute-Meuse.

Les espèces exotiques envahissantes ou espèces invasives sont des espèces animales ou végétales clandestines pour certaines, introduites délibérément pour d’autres. Elles ont des mœurs vagabondes et pullulent localement (en l’absence de régulateurs, prédateurs indigènes). Elles sont responsables de dégradations importantes de l’environnement et peuvent occasionner de nouvelles nuisances pour la santé publique.

La balsamine de l’Himalaya est une plante invasive observée le long de nombreux cours d’eau fait partie de ces envahissantes.

Depuis 2011, l’asbl du contrat de rivière Haute-Meuse mène chaque été une campagne d’éradication de cette plante qui continue de s’épandre. Reportage de la télévision locale

Des opérations d’arrachage sont effectuées trois fois sur la période estivale. Les balsamines sont arrachées assez facilement (le système racinaire est peu développé et peu profond) et sont mises en tas (en pas les exporter pour éviter de contaminer d’autres lieux) et séchées au soleil pour accélérer leur dessiccation et empêcher leur reprise par enracinement. En savoir plus