Accueil » Projets > Autres projets clôturés > Mobilité douce > Article vélo > De Gerpinnes à Chimay, bientôt à vélo ?
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
De Gerpinnes à Chimay, bientôt à vélo ?

De Gerpinnes à Chimay, bientôt à vélo ?

Depuis quelques mois, le GAL prépare, avec son homologue de la Botte du Hainaut, la mise en place en place d’un ambitieux projet autours du vélo. Objectif : baliser et promouvoir 600 km d’itinéraires cyclables permettant de découvrir la région.

Encadrée par différents Ravel, l’Entre-Sambre-et-Meuse offre un magnifique potentiel cyclable pour peu que l’on s’y intéresse de plus près. Si les pistes cyclables ne sont pas légion et les principaux axes routiers peu engageants pour les vélos, la région offre de magnifiques itinéraires Ravel, de nombreux chemins de campagnes ou de traverses paisibles et quelques itinéraires forestiers suffisamment praticables pour les cyclistes (vélo tout chemin). Le projet vise à relier entre elles, de manière structurée, toutes les sections les plus intéressantes, praticables aujourd’hui potentiellement aménageables. Un vaste défi qui ne pourra être relevé sans la participation et la volonté des nombreux gestionnaires de voiries concernés (Administrations communales, Service Public de Wallonie, ...).

Le projet aura l’avantage d’étoffer fortement l’offre cyclable dans une région magnifique relativement peu desservie par les itinéraires longues distances programmés par la Région wallonne.

De Gerpinnes à Chimay, bientôt à vélo ?

Moyen de locomotion accessible à tous, que cela soit pour la détente ou pour des déplacements plus quotidiens, le vélo est bon pour la forme, l’esprit et très économique ! Touristes de passage, travailleurs ou écoliers, demandeurs d’emploi… le vélo mérite d’être encouragé à plus d’un titre. Les cyclistes réguliers vous diront que les distances, le relief ou la météo, souvent évoqués comme freins, s’avèrent être plus facilement surmontables qu’il n’y paraît. Constat encore plus vrai avec l’arrivée des vélos électriques…

Conscients de ce potentiel et des enjeux de développement touristique, économique, environnemental ou d’accès à l’emploi, plusieurs partenaires se sont associés pour développer différents projets favorisant l’usage du vélo en Entre-Sambre-et-Meuse. Ce projet répond par ailleurs aux recommandations issues du Schéma d’accessibilité et de mobilité du Sud de l’Entre Sambre et Meuse (SESSAM).

Qu’est-ce qu’un réseau points-nœuds ?
JPEG - 47.7 ko
Type de panneaux qui seront placés

Il s’agit d’un maillage composé de segments de 3 à 5 km de côté, chaque intersection portant un numéro. On peut aussi l’imaginer comme une juxtaposition de boucles de 15 à 25 km de longueur. Les itinéraires privilégient les Ravel, les voies réservées aux usagers doux, les chemins de campagnes ou routes peu fréquentées.

Ses avantages :
  • L’usager définit lui-même son parcours en fonction de la longueur souhaitée ou de la destination à atteindre, en boucle ou en ligne, en notant la succession de numéros qu’il doit suivre. Et il se laisse ensuite guider par les panneaux numérotés qui jalonnent les itinéraires…
  • Réseau à consommer à la carte, déclinable à l’infini, contrairement à des itinéraires cyclables prédéfinis (itinéraires longue distance ou boucles à thèmes).
  • Pas besoin de carte, le balisage se suffit à lui-même.
  • En savoir plus sur les réseaux "points-noeuds"
    JPEG - 32.7 ko
    Exemple de maillage
Etat d’avancement :
  • Un premier travail de repérage et de consultation a été mené en 2013 ;
  • Les itinéraires définitifs devraient être approuvés pour mars 2014 ;
  • Une première phase (200 km) devrait être balisé d’ici au premier trimestre 2015 ;

Envie de participer au projet ? Inscrivez-vous auprès du GAL pour être tenu informé de l’avancé du projet. Tel 071 32 36 60

PDF - 582.7 ko
Article Vlan 16-10-2013