Accueil » A propos de nous > Ressources > Etudes / rapports > Etat des lieux du patrimoine bâti - Nov 2005
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Etat des lieux du patrimoine bâti - Nov 2005

Etat des lieux du patrimoine bâti - Nov 2005

Parallèlement à l’étude paysagère, le GAL mena en 2005 un état des lieux du patrimoine bâti sur les communes de Cerfontaine, Florennes, Gerpinnes et Walcourt.

Objectifs
L’évaluation du patrimoine bâti avait pour objectif de dresser un état des lieux des différents types de patrimoine bâti présents sur les communes partenaires afin de permettre au GAL et aux acteurs locaux de mieux appréhender la problématique
patrimoine et d’identifier des enjeux dans ce domaine.

Ces enjeux ont servi de base de travail pour l’élaboration de recommandations et le choix des actions à mener ultérieurement (sensibilisation, interventions, aménagements,…) dont certaines ont pu se concrétiser entre 2006 et 2008.

Méthodologie
Ce travail d’évaluation est basé principalement sur des relevés de terrain réalisés entre mars et septembre 2005 dans le cadre d’un travail d’inventaire du patrimoine bâti des communes du GAL, complétés par des visites de terrain liées à l’étude Paysage. Lors des visites de terrain réalisées pour l’inventaire, les biens repris au PMB ont été localisés, photographiés et leur état de conservation a été évalué. Suit alors un travail d’encodage des données, de digitalisation et de cartographie. Ce travail a été mené dans 21 villages du GAL nécessitant 30 journées de terrain et permettant de recenser 390 biens (près de 800 biens repris au PBM pour l’ensemble du GAL). Sur le terrain, l’évaluation se base sur différents critères tels que l’authenticité, la lisibilité, l’homogénéité, la valeur urbanistique, le niveau de valorisation …

Cette première approche permet d’emblée de tirer une série de constats tant quantitatifs (nombre de biens, localisation,…) que qualitatifs (état de conservation, tendances évolutives,…). L’évaluation des biens patrimoniaux y est approchée par catégorie :

  • le patrimoine agricole,
  • le patrimoine religieux,
  • les habitations,
  • le petit patrimoine…

L’évaluation s’est également intéressée aux mesures existantes de protection du patrimoine et à l’impact de celles-ci sur les biens ou sites protégés : biens classés, biens repris au Patrimoine Monumental de la Belgique, périmètres d’intérêt culturel (PICHE), centres anciens protégés…

Finalement, l’évaluation a également pris en compte certaines initiatives de conservation et de valorisation existantes sur le territoire. Ces informations sont issues de rencontres avec les acteurs locaux ou ont été transmises par les communes.

L’analyse des différents types de patrimoine permet alors de présenter une série d’enjeux majeurs qui, aux yeux de « l’expert patrimoine », mérite une attention particulière.

Limites de l’étude
Comme ce travail se base sur 21 des villages du territoire du GAL, les conclusions n’ont pas la prétention d’embrasser exactement la réalité mais bien de donner une première approche de la question. A noter que certains éléments n’ont pas été intégrés à l’évaluation comme les différents cimetières, cette matière nécessitant une approche trop spécifique. Tous les éléments du petit patrimoine n’ont également pas pu faire l’objet d’une analyse systématique, en raison de leur nombre très important et tenant compte du fait que leur degré d’intérêt est variable.

Etat des lieux du patrimoine bâti - Nov 2005
Patrimoine bâti rapport final