Accueil » Conseils & astuces > Paysages & Biodiversité > Jardin au naturel > La gestion différenciée des espaces verts
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
La gestion différenciée des espaces verts

La gestion différenciée des espaces verts

La gestion différenciée (parfois appelée gestion raisonnée, harmonique ou durable) s’oppose au principe de gérer tous les espaces verts de la même façon. Pour certains on choisira de maintenir une gestion assez intensive, tandis que pour d’autres, on optera pour une gestion plus extensive.

La gestion différenciée des espaces verts
Vidéo du Pôle wallon de Gestion différentiée

De plus, elle s’oppose à l’idée que la nature n’a pas sa place dans les zones urbanisées. La gestion différenciée (ou GD) consiste à adapter le mode d’entretien aux caractéristiques et fonctions de chaque espace vert. Il s’agit d’appliquer la bonne gestion au bon endroit en privilégiant au maximum les plantes indigènes les mieux adaptées. "Entretenir autant que nécessaire et aussi peu que possible" A l’échelle d’une commune, ce mode de gestion permet de diversifier les types d’espaces verts, de favoriser la biodiversité et de réduire l’utilisation de produits chimiques.

Pour en savoir plus sur la gestion différentiée des espaces publics :
http://www.adalia.be

Et si vous avez la chance d’avoir un jardin ...

JPEG - 86 ko

Vous pouvez certainement transposer les principes de la gestion différenciée en vous posant des questions comme :

  • Ais-je besoin de toute la surface tondue ?
  • Ne puis-je pas remplacer une partie de mon fleurissement par des plantes à fleurs indigènes et mellifères ?

Pour vous aider dans cette démarche qui peut vous faire économiser une bonne dose de travail tout en vous permettant de gérer votre propriété sans faire appel aux pesticides, visitez donc l’excellent site suivant :
http://www.natagora.be

Et pour des conseils problème par problème, milieu par milieu, mois par mois et quelques bons tuyaux pour trouver des alternatives aux pesticides :
http://www.adalia.be

A ne pas manquer