Accueil » Nature & patrimoine > Patrimoine bâti > Églises et châteaux > Le château d’Hanzinelle
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Le château d'Hanzinelle

Le château d’Hanzinelle

Imposante bâtisse classique en pierre bleue et en briques montée d’un toit en ardoises, appelée naguère château Ry Massart, cette gentilhommière fut construite en 1763 par l’architecte Jean-Baptiste Chermanne pour le maître des forges Joseph Puissant.

Cette demeure constitue un élément emblématique du passé industriel de la région.
Entouré d’un vaste parc arboré, le château fut construit devant un étang aménagé à l’époque pour le lavage du minerai de fer au sein de son exploitation métallurgique.
Après que le dernier descendant du maître des forges fut décédé, la bâtisse revint à son neveu, le baron de Wacken, puis vendue à Emile Pirmez, frère d’Octave (écrivain, philosophe, poète et essayiste belge décédé à Acoz en 1883). L’épouse d’Emile s’efforça d’embellir au mieux les lieux après la mort de son mari. L’ensemble s’adapta au fil des ans aux goûts des différents propriétaires mais conserva son charme du XVIIIème siècle.
L’intérieur offre de magnifiques boiseries, un escalier et des cheminées Louis XV ainsi
que des peintures marouflées de Pierre Balthazar de Blocq (1729-1795).
Le château d'Hanzinelle
C’est dans ce château, alors propriété du baron Fallon, que furent signés les « Accords d’Hanzinelle en 1978 visant à restructurer la sidérurgie wallonne (naissance de Cockerill- Sambre).
N’échappant pas à la tradition régionale des marches folkloriques de l’Entre-Sambre-et- Meuse, le parc se voit rempli de soldats en costumes napoléoniens de la marche Saint- Christophe une fois l’an aux alentours du 25 juillet.