Accueil » Projets > Autres projets clôturés > Espaces verts et biodiversité > Le projet "Plate-forme Espaces vert" en bref
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS

Le projet "Plate-forme Espaces vert" en bref

Le projet "Plate-forme Espaces vert" en bref

Le projet Plate-forme Espaces verts en ESEM

Projet mené de 2011 à 2014 sur les communes de Cerfontaine, Gerpinnes, Florennes et Walcourt.

Améliorer la qualité de l’environnement et du maillage écologique, développer de nouvelles pratiques plus durables, améliorer l’entretien des sentiers, des zones naturelles, des haies... Tels sont les objectifs que se sont fixés les partenaires associés au projet "Plate-forme Espace vert en Entre-Sambre-et-Meuse".

Le contexte en bref :
La gestion des paysages, des espaces verts, des milieux naturels et des jardins peut être source de biodiversité mais force est de constater que c’est bien souvent l’inverse qui se passe. L’usage non raisonnée de pesticides, l’introduction d’espèces non indigènes, l’arrachage de haies et des anciens vergers haute tige, l’urbanisation... entraînent chaque année une perte de la biodiversité et une dégradation de nos paysages. Changer les pratiques exige de former et de sensibiliser les professionnels et les particuliers à des techniques souvent encore peu connues, à développer des partenariats innovants.

Objectifs poursuivis par le projet :

  • Améliorer la qualité de l’environnement et du maillage écologique
  • Développer de nouvelles pratiques plus durables
  • Améliorer l’entretien des sentiers, des zones naturelles, des haies...
  • Soutenir une filière d’emplois

Actions réalisées :
Encadrement d’actions sur le terrain portées par les différents acteurs locaux (agriculteurs, communes, associations, particuliers) : restauration et plantation d’arbres fruitiers haute-tige, d’alignements de saules têtards, entretien de haies agricoles, aménagement de bords de rivières, de sentiers... Le projet propose des conseils, des avis, des activités de démonstration, de formation. Le projet vise également la mise en place d’une plate-forme de services en gestion différenciée.

Partenaires :
Les Bocages asbl, les PCDN, des agriculteurs, des citoyens, le Magnolia, le cercle apicole, les Adm. communales, la Région wallonne (DNF), la province de Namur (Cours d’eau)...

Moyens mis en oeuvre :
Un ingénieur agronome, un architecte-paysagiste et des techniciens affectés durant le projet ainsi que de l’investissement dans des actions de terrain et des frais d’animation.
Chargé de mission au sein du GAL : Olivier SERVAIS (2010 à 2014), Jean-François HUAUX (2011 à 2013), Michel BROHET (2014)