• A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Le village de Loverval

Le village de Loverval

Blotti dans la vallée du ruisseau de Saint-Hubert, le village est située dans un environnement verdoyant qui fait oublier la proximité immédiate de Charleroi. Séparé par la chaussée, Loverval présente deux principaux quartiers, le Try d’Haies (et le Chêniat) à l’ouest et le Village à l’est.

L’origine du nom de Loverval reste incertaine, soit « la vallée de Lovier » ou « la vallée des loups ». La partie plus ancienne du village (à l’est) est marquée par la présence du château et de l’Institut Notre-Dame qui s’étend au sein d’un vaste parc paysager. Située en face du château, l’église date du 18ème siècle et, fait rare, est encore entourée du cimetière.

La partie ouest, est caractérisée par un quartier résidentiel aisé construit entre les deux guerres pour la bourgeoisie aisée carolorégienne, offrant plusieurs villas de l’architecte moderniste belge, Marcel Leborgne, dont certaines sont classées aujourd’hui.

Le village de Loverval

Le territoire de l’ancienne commune de Loverval est caractérisé également par ses grandes étendues de bois au milieu desquelles l’habitat s’est développé. Cette bordure forestière marque la limite entre le Condroz, pays rural, et la vallée de la Sambre dominée par l’industrie. Loverval constitue une commune charnière entre deux univers, les usines et terrils de Charleroi étant visibles depuis plusieurs endroits à Loverval.

Population  : 1790 habitants, les « Lovervalois »
Altitude  : 205 m (église)
Eglise  : Saint-Léon, 20ème siècle
Marche folklorique : Saint-Hubert, le premier dimanche de septembre