Accueil » Nature & patrimoine > Patrimoine bâti > Patrimoine industriel > Les anciens laminoirs de Thy-le-Château
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Les anciens laminoirs de Thy-le-Château

Les anciens laminoirs de Thy-le-Château

Symbole du passé industriel de Thy-le-Château, les anciens laminoirs Saint-Eloi occupent encore une place importante dans le paysage du village.

Ceux-ci ont conditionné le développement de Thy-le-Château et un véritable quartier s’est développé autour de ces laminoirs. Cités ouvrières, habitat plus bourgeois, maison communale en brique distinguent cette extension du village du noyau traditionnel en pierre calcaire groupé autour du château.

Les anciens laminoirs de Thy-le-Château

C’est au cours du XIXème siècle que les fourneaux de Thy-le-Château ont pris de l’importance. La présence du Thyria était favorable au développement des activités industrielles. Cependant, en 1893, la "Société anonyme Hauts-Fourneaux, Forges et Aciéries de Thy-le-Château et Marcinelle" connaît un coup d’arrêt, les installations étant délocalisées à Marcinelle, le site des laminoirs étant laissé à l’abandon.

Ce n’est qu’en 1904 que Louis Piret, ingénieur des mines de Marchienne-au-Pont, crée une société anonyme "Usines métallurgiques de Saint-Eloi" qui s’installe sur le site des laminoirs.


Les bâtiments actuels conservent des parties qui remontent au milieu du XIXème siècle. Cependant, de nombreuses parties ont été reconstruites ou réaménagées au début du XXème siècle lors du rachat du site par Louis Piret. L’ensemble des bâtiments est de style néo-classique et couvre une superficie de près de 6 hectares. La longue façade principale de 51 mètres et la cheminée carrée sont les éléments les plus remarquables de l’ensemble des laminoirs.

L’usine a fonctionné jusqu’en 1987, date de faillite des laminoirs Saint-Eloi. Actuellement, une partie des usines abrite un négoce d’acier et un atelier de découpage.