Accueil » Nos projets > Biodiversité et agriculture > Pratiques agricoles > Plateforme de démonstration fourragère, réduction de la dérive, alternatives aux traitements et aménagements de zones tampon
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Plateforme de démonstration fourragère, réduction de la dérive, alternatives aux traitements et aménagements de zones tampon

Plateforme de démonstration fourragère, réduction de la dérive, alternatives aux traitements et aménagements de zones tampon

Ce 06 septembre 2019, 5 ateliers animés par nos partenaires (Fourrages Mieux, Greenotec, PROTECT’eau et Natagriwal) ont permis d’informer 125 participants sur les pratiques et les aménagements en faveur d’une utilisation raisonnée des produits phytosanitaires à Yves-Gomezée.

Présentation des différents ateliers et objectifs visés

1. Atelier consacré au semis de prairie sous couvert présenté par l’asbl Fourrages Mieux*

Dans le contexte actuel de réduction des quantités de produits phytopharmaceutiques utilisées en agriculture, l’accent était mis sur la présentation de la technique du semis de prairie sous couvert.
En pratique, la prairie est semée aux dates et densités habituelles avec dans le même temps le semis d’une plante ou d’un mélange de plantes de couverture à densités réduites (céréales, trèfles annuels, protéagineux…). Cette méthode de semis, assez répandue en agriculture biologique, permet, entre autres, de diminuer l’apparition d’adventices dans les jeunes semis de prairies grâce à la concurrence procurée par les plantes de couverture. Autre avantage et non des moindres, l’augmentation du rendement en fourrage de la première coupe.

A l’aide de vitrines fourragères implantées au mois de juin, Fanny Forton et Guillaume Meniger de l’asbl Fourrages Mieux ont pu exposer tout au long de la journée les points d’attention nécessaires à la réussite d’un semis de prairie sous couvert.

Plateforme de démonstration fourragère, réduction de la dérive, alternatives aux traitements et aménagements de zones tampon
Pour de plus amples informations sur cette technique ou sur d’autres sujets liés de près ou de loin à la prairie, contactez Fourrages Mieux par mail à l’adresse : info@fourragesmieux.be ou par téléphone au 061/210.833.
Consultez également le site internet www.fourragesmieux.be

2. Atelier consacré aux méthodes agro-environnementales et climaciques accessibles sur les terres de culture présenté par Natagriwal*

informations issues du site internet Natagriwal


Le nouveau programme agro-environnemental [2014 - 2020] propose en tout 11 méthodes. Il existe 5 « méthodes de base  » - MB - (accessibles à tous les agriculteurs) et 6 « méthodes ciblées » - MC - (uniquement accessibles sur avis d’expert). Cet avis d’expert est délivré par un conseiller de Natagriwal qui adapte les méthodes à la situation de l’exploitation et aux enjeux environnementaux identifiés.
Chaque méthode est décrite sur le site de natagriwal par une fiche descriptive. Vous trouverez dans le tableau récapitulatif ci-dessous les méthodes présentés lors de la journée de formation.

Nom de la méthode code description Montant
Tournière enherbée MB 5 Maintien d’une bande enherbée en bordure d’une culture sous labour. Cette mesure incite les agriculteurs à transformer des bordures de champs, souvent moins productives, en bandes étroites de couvert prairial (graminées et légumineuses) exploitées de manière peu intensives, sans intrants. Cette mesure est en place depuis le début du programme agro-environnemental. En zone de cultures, les tournières enherbées sont devenues des éléments essentiels du maillage écologique dans le paysage agricole wallon 24 € / par tronçon de 20 m de long, soit 1000 € / ha
Culture favorable à l’environnement MB 6 Cette méthode remplace l’ancienne mesure « culture extensive de céréales ». Elle vise à soutenir les cultures à faible pression environnementale (faible niveau d’intrants, conservation de la biodiversité, diversification). Elle vise aussi à favoriser l’autonomie protéique dans les fermes d’élevage (où les aliments concentrés sont généralement importés). Cette méthode se décline en six variantes : les mélanges céréales-légumineuses, les céréales sur pied, le chanvre, les légumineuses fourragères, les céréales de printemps et cultures assimilées et les cultures sarclées avec désherbage mécanique. 240 € /ha
Parcelle aménagée MC 7 Il s’agit d’une nouvelle méthode qui complète les MAEC en culture telles que les tournières enherbées et les bandes aménagées. Cette méthode se décline en plusieurs variantes en fonction de l’enjeu environnemental identifié dans l’exploitation (enjeu en matière de biodiversité ou d’aménagement pour la faune, de lutte contre l’érosion, de protection des eaux de surface ou souterraines). Le choix de la localisation, de la composition du couvert et du mode de gestion est également fonction de l’enjeu environnemental. Cette méthode se distingue de la MAEC "bande aménagée" par la possibilité d’installer des aménagements en polygones (non linéaires). 1200 € / ha
Bande aménagée MC 8 Bande installée en culture sous labour 36€ / tronçon de 20 m de long pour une largeur standart de 12 m, soit 1500 € / ha
Autonomie fourragère MB 9 Cette méthode remplace l’ancienne MAE "faible charge en bétail". Elle incite les éleveurs à s’inscrire dans un système de production animale autonome basé sur la capacité de nourrissage de l’herbe et des cultures fourragères produites sur la ferme. 120 € /ha si < 1.4 UGB/ha
Les coordonnées des conseillers sont disponibles en tapant le nom de votre commune sur la page d’accueil du site : www.natagriwal.be ou en contactant le secrétariat au 010/47.37.71
prenez contact suffisamment tôt avec le conseiller afin que ce dernier puisse passer dans un délai raisonnable.

3. Atelier sur la législation relative aux zones tampons en Wallonie et mise en situation présenté par PROTECT’eau*

informations issues du site internet PROTECT’eau


Lors de la formation, les utilisateurs professionnels de produits phyto du secteur agricole ont été informés afin de comprendre et savoir appliquer les réglementations sur le terrain. Par exemple : Savoir appliquer les zones tampons en fonction d’un produit et d’une situation donnée, pouvoir choisir la bonne buse suivant le traitement à effectuer et la « zone tampon étiquette ».

JPEG - 122.3 ko
JPEG - 2.5 Mo
Pour de plus amples informations sur les zones tampons et la lecture d’une étiquette d’un produit phyto, contactez PROTECT’eau par mail à l’adresse : info@protecteau.be ou par téléphone au 081/72.89.92.
Consultez également le site internet www.protecteau.be

4. Atelier surles aspects techniques pour réduire la dérive de pulvérisation présenté par PROTECT’eau*

texte issu du site internet PROTECT’eau


La dérive de pulvérisation est le transport de gouttelettes de bouillie phytopharmaceutique par voie aérienne, en dehors de la parcelle traitée, lors de l’application d’un produit.
Les conditions climatiques ne peuvent être maîtrisées par l’opérateur. Il est donc important de les prendre en considération avant tout traitement. Pour limiter la dérive, il est désormais interdit de débuter une pulvérisation si la vitesse du vent est supérieure à 20 km/h.
Il est également recommandé de pulvériser quand la température oscille entre 12 et 20°C et lorsque l’humidité relative est comprise entre 60 et 95 %.
Le choix des buses est également très important. Le type de buses, leurs calibres, l’angle de jet et la pression de travail utilisée influencent la taille des gouttes produites. Or plus le diamètre des gouttes est grand et plus le risque de dérive est limité.
Influence du type de buse sur le diamètre des gouttes produites :

  • Buse à induction d’air  : grosses gouttes (>450 µm), réduction de la dérive de 50 à 90%
  • Buse à pastille de calibrage : gouttes moyennes à grosses (200 à 450 µm), réduction de la dérive de 50%
  • Buse à fente conventionnelle : gouttes fines à moyennes (90 à 300 µm), pas ou peu de réduction de la dérive
    JPEG - 2.1 Mo

A partir du 1er janvier 2019,pour les agriculteurs, il sera obligatoire d’utiliser du matériel permettant de réduire la dérive de minimum 50 %.

Pour de plus amples informations sur les dérives de pulvérisations, contactez PROTECT’eau par mail à l’adresse : info@protecteau.be ou par téléphone au 081/72.89.92.
Consultez également le site internet www.protecteau.be
MPEG4 - 1.4 Mo

Voici également quelques liens intéressants :

5. Atelier sur les techniques complémentaires et les alternatives aux produits phytosanitaires et profil de sol présenté par Greenotec

L’objectif de ce dernier atelier était de comprendre les techniques culturales mises en place en Agro-écologie et en agriculture de conservation des sols pour réduire les produits phytopharmaceutiques.

JPEG - 849.2 ko

Mottes de terre séchées prélevées dans des champs de froment Voisins au printemps. L’une en agriculture de conservation depuis plus de 20 ans (Gauche) et l’autre en labour conventionnelle (Droite). On remarque clairement lequel des 2 champs est plus sujet à l’érosion

Comprendre comment la structure du sol influence son fonctionnement via un profil de sol

Pour de plus amples informations sur l’agriculture de conservation des sols et l’agroécologie, contactez Greenotec par mail à l’adresse : merchier.m@greenotec.be ou par téléphone au 0032 (0)474.31.18.47.
Consultez également le site internet www.greenotec.be
JPEG - 983 ko
JPEG - 2.3 Mo