Accueil » Nos projets > Circuits courts > Collectivités et circuits-courts > Un Green Deal « Cantines durables » en Wallonie
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS
Un Green Deal « Cantines durables » en Wallonie

Un Green Deal « Cantines durables » en Wallonie

Les Ateliers de Pontaury et le GAL se sont engagés dans le Green Deal.

C’est quoi un Green Deal ?
Un Green Deal est un accord volontaire entre des partenaires privés, publics et les autorités politiques pour lancer des projets de développement durable ambitieux autour d’une thématique spécifique. Il s’agit d’un engagement des signataires à mener de nouvelles actions concrètes à leur niveau et collectivement. Un Green Deal permet d’inciter de nouveaux projets à se mettre en place ou de donner une impulsion nouvelle à des initiatives existantes.

Un Green Deal « Cantines durables » en Wallonie
Ce Green Deal vise à mobiliser les cantines et cuisines de collectivités de tous horizons, ainsi que les acteurs en lien avec ces cantines, afin d’augmenter l’aspect durable des repas qui y sont proposés.
6 axes de travail
Des produits locaux et de saison.
• Des produits respectueux de l’environnement et des animaux.
• Des produits équitables.
• Des repas sains, équilibrés et savoureux.
• La réduction du gaspillage alimentaire et des déchets.
• L’inclusion sociale
Ces axes de travail peuvent être déclinés de différentes manières, laissant une large marge de manœuvre aux signataires. Chaque signataire choisit les projets concrets qu’il souhaite développer en fonction des réalités de terrain rencontrées et des exigences de son secteur ou marché.


Les Ateliers de Pontaury et le GAL se sont engagés dans le Green Deal « Cantines Durables » lors de la signature officielle en présence des ministres Di Antonio et Colin, organisé à Namur ce 9 janvier 2019 !
Cette démarche s’inscrit dans la continuité des actions déjà amorcées dans le cadre du projet « Circuits-courts et collectivités » mené par le GAL. D’ici avril, une liste d’engagements de la part des 2 structures sera établie pour aller encore plus loin dans la démarche.