Accueil » A propos de nous > Le territoire > Un territoire à cheval sur deux provinces
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS

Un territoire à cheval sur deux provinces

A cheval sur les provinces de Hainaut et de Namur, le territoire du GAL est composé des quatre communes de Florennes, Gerpinnes, Mettet et Walcourt. Ce territoire s’inscrit au cœur de l’Entre-Sambre-et-Meuse, à côté des Lacs de l’Eau d’Heure, de Charleroi et à moins de 35 km de Namur.

D’une superficie de 420 km², le territoire compte 55.000 habitants (2014) se répartissant dans une cinquantaine de noyaux villageois, soit une densité moyenne de 130 habitants/km². L’agriculture y occupe une place importante, avec plus de 300 exploitations agricoles (60% de l’occupation du sol).

Le nord du territoire et les villages proches des grands axes routiers ont vu une augmentation significative de population depuis les années 60 pour atteindre aujourd’hui des densités importantes. Le sud du territoire avec ses importants massifs boisés et ses prairies garde un caractère rural nettement plus marqué. Mais c’est également le sud qui présente ces dernières années la plus forte augmentation de population.

Population (2014) :
Florennes : 11.188
Gerpinnes : 12.392
Mettet : 12.895
Walcourt : 18.319
Total 54.794

Densité moyenne :
GAL : 130,27 hab/km²
RW : 212 hab/km²

L’activité industrielle, anciennement fort présente dans les villages (travail du fer, de la pierre, du verre...), s’est quasi arrêtée au début du 20ème siècle suite au développement du bassin de Charleroi. Bien que l’on dénombre beaucoup de petites entreprises, la majorité des emplois est procurée à l’extérieur du territoire. Les services publics et le non-marchand (base militaire de Florennes, écoles, administrations communales, ...) constituent les premiers employeurs du territoire. Comparativement à la moyenne régionale, le territoire présente un chômage relativement faible.

Les principales agglomérations sont Florennes, Gerpinnes, Mettet, Walcourt, Thy-le-Château et Saint-Gérard. L’augmentation démographique régulière liée à l’arrivée de nouveaux habitants et combinée à la diminution de la taille des ménages, se traduit par une urbanisation conséquente des villages et une augmentation des déplacements. Peu encadrés et maîtrisés, ces changements se traduisent sur l’activité agricole, sur l’évolution des paysages, de la biodiversité et sur la ruralité elle-même.

Une identité culturelle commune

Au-delà de ces contrastes, le territoire présente une forte identité à travers son folklore, les Marches militaires folkloriques. On dénombre 35 évènement composant une véritable “Saison des Marches” étalée de mai à octobre et impliquant des dizaines de milliers d’habitants.

Le territoire possède également une histoire commune liée à son passé industriel. Bien que les témoins se fassent de plus en plus rares aujourd’hui, différentes activités ont en effet marqué les paysages, les villages et les esprits. L’arrivée du chemin de fer à partir des années 1850 et le développement de l’activité liée aux carrières (extraction de la pierre, du marbre, fabrication de chaux) vont apporter d’importants changements dans les structures économiques et sociales du territoire.