Le parcours de la balade suit d’abord l’Eau d’Yves et ensuite l’Eau d’Heure jusqu’à la confluence.

Le ruisseau d’Yves prend sa source dans les bois de Florennes. Il a une longueur de 16 km et traverse le village de Yves Gomezée. La rivière est notamment surplombée par l’ancien pont ferroviaire à sept arches, dit des "Sept ponts", dans les bois d’Yves-Gomezée.
L’Eau d’Heure, d’une longueur de 47,7 km, prend sa source à Cerfontaine, dans le bois du Seigneur, se jette dans la Sambre à Marchienne-au-Pont après avoir reçu des dizaines d’affluents dont l’Eau d’Yves à Walcourt.
La Ville de Walcourt a été construite sur un piton rocheux au confluent de l’Eau d’Heure et de l’Eau d’Yves. L’importance de l’eau parcourt toute son histoire.
Au moyen âge, l’eau est un droit féodal. Le seigneur est maître de l’eau. Il contrôle la rivière et tous ses usages : puisage, navigation, flottage du bois, installation de moulins.
On trouvait à Walcourt de nombreux moulins : moulin à grain, laminoir, huile, tanin : les activités changeaient périodiquement en fonction du propriétaire.
Au 18eme siècle, la principale activité économique de la région, et de manière générale en Belgique, était la production de fer. C’est grâce à cette activité économique florissante qu’en 1848, fut construite à Walcourt la 1ère ligne de chemin de fer, peu après la ligne Malines -Bruxelles, première ligne ferroviaire belge.
La Ville de Walcourt se situe au nord des barrages de l’Eau d’Heure, un des plus importants plans d’eau artificiel de Belgique. Il a été construit dans les années 1970, pour réguler le débit de la Sambre pour la navigation. On y a attaché une centrale hydro- électrique. Ce n’est que progressivement que le tourisme s’y est développé jusqu’à devenir une activité économique majeure pour la région.
Le Centre Culturel de Walcourt, point de départ de cette balade, se trouve dans les bâtiments de l’ancien Hôpital Saint Nicolas qui accueillait les pèlerins du 13ème au 18ème siècle. L’entrée principale était située du côté du cours d’eau. Il a ensuite été occupé par la gendarmerie au 19ème. Il est occupé par le centre culturel depuis 1997.